Boulettes de Cétacé

La lecture publique de mon texte « Boulettes » a eu lieu le samedi 24 janvier à l’Arsenic et a rencontré un très très vif succès. 

Je suis en train de préparer une production de ce texte pour la saison prochaine. A suivre!

Plus que quatre semaines avant la première de Dans l’oeil du Cétacé.

Les répétitions se passent bien et le baleineau est prometteur. Mon assistante a mis sur pied une collaboration avec Max-Olivier Bourcoud de la Swiss Cetacean Society pour deux soirées spéciales sur le baleines. Une collaboration avec les poissonniers de la région se précise aussi… Les réservations sont ouvertes. Cliquez sur les liens pour réserver!

Au CCN à Neuchâtel du 19 au 22 février

Au Pulloff à Lausanne du 18 au 25 mars.

Venez nombreux!

Lecture de Boulettes

Je serai très heureux de partager avec vous quelques « Boulettes » (doc PDF 1,4 Mo)

La lecture aura lieu au théâtre Arsenic à Lausanne le 24 janvier.

Avec trois autres excellents camarades, Isabelle Sbrissa, Manon Pulver et Gaël Bandelier, nous avons reçu des bourses d’écriture dans le cadre du concours « texte en scènes » organisé par la SSA.

Après quatre séminaires et neuf mois de gestation, Paul Pourveur nous aura guidés, pressés, poussé, bousculé, et accompagné pour cet accouchement. Pour vous appâter, sachez que de vraies boulettes de viande préparées par la gourmande Laurette seront servies en apéritif avant la lecture de mon texte « Boulettes ».

Venez ouvrir vos ouïes et vos papilles et découvrir ces textes toute la journée!

C’est égal, c’est déjà Noël

Voici la première (bonne) presse pour C’est Egal. Je ne peux que rendre hommage à Teresa Larraga pour son travail de titan contre moi et la langue française. Venez nombreux encore l’admirer jusqu’au 30 novembre!

J’écris ces lignes sous la neige à Romainmôtiers ou j’ai entamé ma dernière semaine de stage d’écriture avec Paul Pourveur pour ma pièce “Boulettes” dans le cadre du concours de la SSA “textes en scène”. Tout ça devient très réel : le 8 décembre, je dois donner une distribution pour une lecture qui aura lieu au Théâtre Arsenic à Lausanne le 24 janvier.

J’y reviendrai.

Avant ça, du 1er au 7 décembre, je vais me lancer avec mon compagnon de toujours Romain Lagarde dans notre troisième semaine de pré-répétitions pour Dans l’oeil du Cétacé.

J’y reviendrai aussi.

J’oubliais de dire que j’ai été engagé par Eric Vigié de l’Opéra de Lausanne pour mettre en scène “L’enfant et les Sortilèges” de Maurice Ravel en avril 2010.

Plusieurs réunions préparatoires sont prévues aussi en décembre.
J’y reviendrai aussi.

Ah oui… et aussi… Je reprend comme comédien en matinées scolaire comme comédien La Controverse de Valladolid dès mercredi.

Bref, en ce moment, c’est déjà Noël !

Rentrée chargée !

Teresa Larraga m’a demandé de la mettre en scène dans un très beau monologue: « C’est égal » de Agotha Kristof au Théâtre du Pommier. Première le 20 novembre.

En même temps, je suis en train de terminer d’écrire « Les boulettes » pour lequel j’ai reçu la bourse « texte en scène ». Il me reste encore deux semaines de séminaire à Romainmôtiers, du 6 au 10 octobre et du 19 au 26 novembre. J’y reviendrai bientôt.

Aussi, avec mon complice de toujours Romain Lagarde, nous allons commencer à mettre en place « Dans l’Oeil du Cétacé » qui se jouera l’hiver prochain au Théâtre du Pommier et au Pulloff.

J’y reviendrai aussi!

Bourse et boulettes

Avec trois autres lauréats, j’ai reçu une bourse de la SSA, la Société Suisse des Auteurs, pour développer en atelier une pièce que je suis en train d’écrire : Les Boulettes

Ce séminaire de quatre semaines étalées en entre mai et novembre, sera dirigé par Paul Pourveur

La Suisse étant un pays formidable, nous serons logés nourris dans un cadre idyllique à l’Hôtel Beau-Site à Chemins, puis à Romainmôtiers

La Controverse de Valladolid

Je vais jouer dans une reprise de « La Controverse de Valladolid » de Jean-Claude Carrière mis en scène par Jo Boegli.

La pièce relate la rencontre à Valladolid au XVI ème siècle entre des dignitaires chrétiens pour savoir si les indiens de Nouveau Monde ont une âme ou non. Je joue évidemment le rôle du méchant Sepulveda, qui soutient, avec l’antique soutien d’Aristote, que ces indigènes sont une sous catégorie humaine destinée à servir d’esclaves pour les colons. 

Venez donc admirer ma moustache, ma barbichette et ma soutane aux représentations publiques suivantes :

du 14 au 16 mars au Théâtre 2.21 à Lausanne
du 18 au 19 mars au Petit théâtre de Sion
du 11 au 12 avril à L’arbanel à Treyvaux
et le 29 avril à Avenches


Opéra de quat’sous

Je présente à l’école de Théâtre des Teintureries de Lausanne un atelier sur l’Opéra de 4 sous de Brecht et Weill.

C’est une version abrégée, chantée en français (!), interprétée par les élèves de troisième année.

Les élèves ont travaillé le chant avec Magali Schwarz et Dorothéa Christ. Ils ont beaucoup de chance car ils seront accompagnés au piano par la grande Véronique Piller

Je me suis efforcé de mettre les élèves dans une situation sans échappatoire qui les montre sans fard. Chaque élève à pris en charge plusieurs personnages, qu’ils soient masculins ou féminins important peu, dans une mise en espace dépouillée où Il n’y a de place que pour le jeu et la comédie. Il reste 8 jours de travail et j’espère avec eux remporter ce pari…

Les présentations auront lieu au Théâtre des Teintureries, avenue Général Guisan 85 – 1009 Pully. La salle est toute petite et c’est gratuit!

The Talking Cure

Je n’ai pas eu le temps d’annoncer le prochain spectacle commandé à la compagnie pour les 15 ans de la grange de Dorigny par Dominique Hauser, Marika Buffat et Rafael Rivier: THE TALKING CURE.

C’est un spectacle sur les débuts de la psychanalyse et sur les rapports entre Freud, Jung et Sabina Speilrein. Ce spectacle se fait dans un cadre universitaire et, outre Luca Secrest, Laurent Sandoz et Carine Baillod, quatre étudiants en psychologie épatants jouent avec toute leur fougue les rôles secondaires.J’ai un plaisir immense à ce travail tendu qui se regarde comme un feuilleton!

Le marchand de Venise

Et voilà, c’est parti. Avant même la première qui est dans quatre jours, la pièce crée la controverse (ou voir et écouter ici ou encore là).
Montrer un juif sur scène sans le glorifier ou le victimiser s’annonce une tâche ardue. Dans cette pièce il n’y pas d’horrible juif et de gentil chrétien ou inversement : il n’y a que des méchants qui s’affrontent avec une violence inouïe. Pas de bons sentiments, que des hommes! Voyez mon dossier.

On parle de montée de l’antisémitisme. Ce remugle remonte et disparaît comme une bête tapie dans l’inconscient collectif de nos sociétés. Ce n’est pas en l’évitant que l’on peut le mieux combattre un monstre, mais en le regardant droit dans les yeux. Si le rôle des églises est de faire peur et de protéger, il n’est pas interdit de temps en temps de sortir du frileux relativisme ambiant pour se secouer l’esprit le temps électrisant d’une soirée théâtrale. Des larmes, du rire, de l’action et de l’humanité sans fard !

Je vous attends avec plaisir tous les soirs pour parler avec vous après chaque représentation.Venez voir pour vous faire une opinion.

Les réservations sont ouvertes!